Les secrets d’un beau bassin de jardin

La biodiversité et l’entretien régulier sont les secrets d’un bassin de jardin réussi. Outre la sélection de plantes aquatiques pour bassin, il est donc important de veiller au parfait équilibre de l’écosystème en train de se mettre en place. Quelques conseils pour vous aider à détecter les éléments perturbateurs du bassin et bien cibler les interventions.

Bassin de jardin : les éléments à risque

Un véritable écosystème aquatique s’installe dans le bassin de jardin et si vous n’êtes pas vigilant, il risque d’être perturbé par un manque de mouvement de l’eau qui la rendra stagnante et mal odorante, les feuilles et les déchets en décomposition, la hausse de la température de l’eau et l’évaporation si le bassin n’est pas suffisamment protégé par une sélection de plantes aquatiques de bassin, ainsi que le surnombre de poissons et autres animaux aquatiques dans une surface limitée.

Bien entretenir son bassin de jardin

Parce que le bassin de jardin est un milieu artificiel où vont se développer des plantes aquatiques, des poissons et des insectes, vous devez veiller à son bon fonctionnement. Pour cela, faites en sorte de bien oxygéner l’eau du bassin grâce à une pompe spécifique qui servira à créer un système de jet d’eau, de ruisseau ou de cascade, et surtout, pensez à changer de filtre lorsque celui-ci est trop encrassé. Les plantes aquatiques pour bassin viendront en renfort et vous avez le choix entre les Élodées, les potamots luisants et la hottonie des marais. Et lorsque les feuilles des arbres du jardin commenceront à tomber en automne, installez un filet à quelques centimètres de la surface du bassin pour les recueillir, sinon, vous pouvez vous contenter d’une grande épuisette pour enlever régulièrement les feuilles qui flottent à la surface de l’eau. Et si vous avez des variétés de plantes aquatiques de bassin qui poussent assez vite, n’hésitez pas à les tailler régulièrement pour éviter que certaines parties des plantes ne pourrissent dans l’eau. Quant aux lentilles d’eau, leur développement nécessite une surveillance accrue, car elles ont tendance à occuper l’ensemble de la surface du bassin de jardin. Quant aux habitants du bassin, leur nombre sera limité à la capacité du bassin parce que les poissons grandissent et risquent de s’étouffer dans un endroit devenu trop petit peur eux. Et si les larves de moustiques, les vers de vase et certaines plantes aquatiques servent déjà de nourriture pour les poissons du bassin, vous pourrez également les nourrir de temps en temps en respectant les indications de votre pisciculteur.