Comment faire pour sécuriser sa piscine ?

Votre maison dispose d’une piscine ? Avez-vous pensé à sécuriser votre piscine comme il se doit ? Plusieurs dispositifs existent pour protéger vos proches contre un éventuel accident : volet ou couverture de piscine, barrière ou clôture, alarme sonore ou encore abris. Mais lequel sélectionner ?

Le volet de piscine ou la couverture

Dispositif rigide, le volet de piscine ou couverture doit permettre à un adulte de franchir la piscine couverture. Très utilisé, ce système à pour but majeur d’empêcher l’immersion involontaire des enfants. Souvent impliqué dans les accidents de type noyade les enfants sont les cibles principales de l’ensemble des dispositifs de sécurité des piscines. Manuelle, solaire ou encore électrique, les couvertures de piscine s’ouvre et se ferme facilement, quelque soit le dispositif de motorisation. Très simple à installer, celles-ci doivent tout de même répondre à la norme NF P90-308 sans quoi le produit n’est pas valide ou conforme.

La barrière ou la clôture spéciale piscine

Système très sécurisant, la clôture spéciales piscine est l’un des dispositifs le plus pratique et rassurant à l’usage. Des barrières de piscine suffisent à elle-même, tout autre dispositif telle qu’une couverture ou une alarme n’est que optionnel. En effet, les barrières de sécurité sont la meilleure protection pour éviter des malheureux accidents.
En PVC, bois, acier ou en plexiglas les barrières de sécurité doivent répondre aux normes NF P90-306 afin d’être conforme aux exigences. Celles-ci doivent notamment avoir une hauteur supérieure ou égale à 1.10m, elles doivent résister aux chocs équivalents à un poids de 50 kg, un verrou en hauteur sécurisé doit être mis en place (ouverture avec les deux mains), il ne doit pas y avoir de risque de blessures telles qu’une coupure ou piqure et celles-ci ne doivent pas être ouvrables par un enfant de moins de 5ans.

L’alarme d’avertissement de chute en piscine

Elément obligatoire pour les piscines enterrées, l’alarme est dispositif qui émet un faisceau infrarouge qui se déclenche si celui-ci détecte une chute accidentelle dans l’eau via une alarme sonore puissante. Tout comme les autres dispositifs de sécurité, les alarmes sont soumises aux normes NF P90-307-1. De plus, l’alarme doit obligatoirement pouvoir détecter la chute d’un enfant d’au moins 6 kg, se réactiver automatiquement après une baignade, avoir une puissance sonore suffisante, ne pas utiliser des fréquences radio non autorisé, ne pas être sujette aux déclenchements intempestifs et rester efficace même quand le robot nettoyeur est en action.