Dossier : isolation thermique

L’isolation thermique est aujourd’hui un sujet majeur de préoccupation tant au niveau politique que chez les ménages sujets aux augmentations des coûts de l’énergie. L’isolation thermique permet de réaliser des économies substantielles en limitant le recours au chauffage mais également, dans certains cas, à la climatisation. Mais dans ce brouhaha de règles très techniques spécifiques au domaine de l’isolation et les différentes réglementations thermiques successives, il convient de bien se renseigner sur ce type d’investissement avant de se lancer dans les travaux d’isolation et d’amélioration de la performance énergétique.

L’isolation thermique permet de réaliser des économies substantielles en limitant le recours au chauffage mais également, dans certains cas, à la climatisation. Mais dans ce brouhaha de règles très techniques spécifiques au domaine de l’isolation et les différentes réglementations thermiques successives, il convient de bien se renseigner sur ce type d’investissement avant de se lancer dans les travaux d’isolation et d’amélioration de la performance énergétique.

  • comment bien évaluer son besoin en isolation?
  • quel type d’isolation choisir?

Un outil d’évaluation de la performance énergétique

Depuis 2011, tous les biens immobiliers en vente sont soumis à l’obligation du DPE (diagnostique de performance énergétique). Ce diagnostique consiste à donner une note suite à une analyse par un professionnel qui réalise le Diagnostique de performance énergétique. Cette notre peut aller de A (Bâtiment très performant) à G (Bâtiment présentant une mauvaise performance énergétique).

Ce classement énergétique dépend en grande partie de l’isolation thermique de l’habitat. En améliorant l’isolation thermique de son habitat, on peut économiser jusqu’à 60% sur sa facture énergétique. Sans système d’isolation, une construction ressemble à une véritable passoire thermique perméable aux infiltrations d’air et laissant la chaleur s’échapper en hivers. On estime que

  • 30% des déperditions thermiques sont due à la toiture,
  • 25 % par les murs
  • et 10% par les sols.

Il est donc conseillé de privilégié une isolation du toit, puis les murs et au final, les sols. Attention, une bonne isolation ne doit pas sur-isoler l’une des parois au détriment des autres. La performance d’une bonne isolation repose sur une isolation relativement homogène de l’ensemble des parois de l’isolation. Ainsi, il est conseillé de ne pas négliger l’isolation des sols.

Bien choisir son isolant

Il est préférable d’utiliser un isolant étanche à l’air afin de corriger les défauts d’infiltration. Parmi les isolants résistant à l’air, on distingue 4 catégories :

  • Les isolants à forte densité
  • Mousses de polystyrène ou Polyuréthane
  • Les isolants minces thermo-réflecteurs
  • Les laines minérales avec un écran d’étanchéité à l’air

Le rôle de l’isolant est donc de limiter les déperditions thermiques en opposant une résistance thermique (Résistance Thermique ou R). La résistance thermique d’un isolant est donc la capacité d’un matériau à limiter la déperdition thermique de la construction. Plus cette valeur est importante plus le matériau est isolant.

Le R se calcule de la manière suivante : R = épaisseur divisé par la donnée Lambda

Le lambda d’un isolant désigne le coefficient de conductivité thermique. A l’inverse, plus le coefficient de conductivité thermique s’approche de zéro, plus l’isolant sera performant.

RT 2012 et Construction neuve

La RT 2012 impose à toute construction neuve de respecter un R minimum par parois pour répondre à la RT2012 BBC:

  • R = 8m2.K/W pour la Toiture (tant en rampants et qu’en plafond de combles),
  • R = 4m2.K/W pour les Murs en façade ou en pignon et Planchers bas.

Crédit d’impôt et Rénovation

PAROIS

RESISTANCE THERMIQUE MINIMALE RT existant (m².K/W)

RESISTANCE THERMIQUE MINIMALE POUR LE CREDIT D’IMPOT (m².K/W)

Murs en contact avec l’extérieur 2,3 2,8
Murs en contact avec un local non chauffé (garage, chaufferie…) 2 2,8
Toitures terrasse 2,5 3
4,55
Rampants de toiture de pente inférieure à 60° 4 5
Planchers bas donnant sur l’extérieur ou un parking collectif 2,3 2,8
Plancher bas donnant sur un vide sanitaire ou un local non chauffé 2 2,8

Mise en situation

Un bien immobilier dont le DPE indique une classe E. Ceci signifie que la consommation en Kilo Watt heure par mettre carré habitable par an est de l’ordre de 300. En isolant la construction avec un R de 3, on réduit de près de 60% la consommation énergétique pour la construction. Avec une isolation présentant un R de 6, la consommation d’énergie subirait une baisse sensiblement meilleure qu’une isolation avec un R de 3.

Pour réaliser des économies d’énergies, un isolant permettant un R de 3 est largement suffisant et permet de rentabiliser l’investissement très rapidement.

Et l’isolation contre la chaleur?

Il est en effet préférable d’isoler la maison avec un isolant qui non seulement permet de retenir la chaleur en hiver à l’intérieur de la construction mais également régulera la température intérieur pendant l’été. C’est ce qu’on appelle la capacité de déphasage d’un matériau isolant. Le déphasage permet en effet, de retenir la chaleur extérieure au sein même de l’isolant et de la redistribuer sur plusieurs heures durant la journée. Une capacité de déphasage de 10 heures signifie que la chaleur accumulée dans l’isolant sera redistribué sur une durée de 10 heures!